Verticale Château Léoville Barton : 1996, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006

Saint-Julien

859,00 €TTC En stock En stock
Coffret luxe plaque laiton
  • Rouge Rouge

Descriptif

Commentaire de Robert Parker - Traduction :  Le Guide Parker des Vins de Bordeaux  - Edition Solar :

 

Millésime 1996 - Note RP : 92
L'impressionnant 1996 est un classique. D'un rubis-poupre dense, il présente malgré son caractère peu évolué, un généreux fruité de cassis, nuancé de chêne épicé et de truffe. Attestant une vinification impeccable, il se montre très corsé, musclé et serré, et manifeste en bouche une concentration et une pureté extraordinaires. Ce devrait être un vin de très longue garde (les millésimes récents se distinguent par ce trait); c'est aussi une révélation de l'année. Il requiert de la patience et sera à son apogée entre 2007 et 2030.

 

Millésime 2003 - Note RP :

 

Millésime 2002 - Note RP : 92

Encore meilleur en bouteille que tiré du fût et l'un des plus beaux vins du millésime, le 2002 à la robe pourpre dense révèle des notes merveilleusement douces de charbon de bois, de champignon frais, de fumé, de terre, de cuir, de cassis et de cèdre. Corsé, richement extrait et peu évolué, ce vin dense, profond et superbement nanti, est bâti pour le long terme.

 

Millésime 2004 - Note RP : 92
Vin de garde exceptionnellement doté, le 2004 est bordeaux classique, concentré et destiné à une longue garde. Une abondance de notes de fumé, de crème de cassis, de sol forestier et de terre émergent de ce vin impressionnant, mais encore si peu évolué.

 

Millésime 2005 - Note RP : 94
Autre vin prodigieux, bien que forcément tannique, le 2005 bleu-noir d'encre délivre un parfum sensationnel de charbon de bois, de braise, de sous-bois, de cèdre, de crème de cassis et de subtil chêne grillé. Corsé, doté d'une concentration extrême (comme le 2000 au même âge), d'une pureté et d'une précision admirables, et d'une profusion de tannins musclés, ce vin exigera une patience d'ange.

 

Millésime 2006 - Note RP : 91
Fermé, masculin mais ultrariche, le 2006 est plus dense, complet et corsé que son rival de Langoa Barton. Une touche de vanilline grillée émerge de son parfum de cassis mêlé de feuille de tabac, de cèdre et de boîte à épices. Corsé et gorgé de tannins (ce qui n'a rien inhabituel pour ce château), l'ensemble dévoile  une finale impressionnante de pureté et de longueur. 

 

Pour plus d'informations:                                                                                                                                                             Site internet du Château Léoville-Barton: http://www.leoville-barton.com/

 

Livraison gratuite à partir de 12 bouteilles ou à partir de 400¤

Livraison GRATUITE à partir de 12 bouteilles ou 400¤

Newsletter Inscrivez-vous à la newsletter